Des nuages.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée allongée dans l’herbe à observer le ciel, en espérant qu’il vienne m’enlacer pour penser avec moi que les nuages proviennent en fait d’un monsieur géant qui fume assis en haut d’une montagne. Le vent m’ébouriffe, et je tremble de froid. J’ignore si il viendra … tout ce que je sais, c’est qu’au dessus des nuages, je vois encore et toujours d’autres nuages qui me laissent imaginer la profondeur de l’univers.

Et puis s’il ne vient pas, qu’importe ?

Image

Après tout je m’en fous. Je n’ai que faire de l’attente car celle-ci s’estompe. Le temps aide à la guérison autant soit-elle mentale que physique, et au jour d’aujourd’hui je ne me pose plus de questions. J’avance.

Et bon sang, qu’est ce que ça fait du bien d’être pleinement heureuse. J’vous jure.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Des nuages. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s